… festival de musique expérimentale, noise, improvisation, performance, danse, diffusions, séances d’écoutes, crade rock, musique acoustique, électronique, électroacoustique, minimal, maximal, poésie sonore, moving image, musique électroacoustique, free spazz, free jazz, électronique, drone … à nantes

FESTIVAL CABLE#9 | Dimanche 21 Février

I AM SITTING IN A HOTEL ROOM / TEMPLE OF DIN / MIKE MAJKOWSKI (AUS) / *GESUALDO MADRIGAUX pour 5 GUITARES - NOËL AKCHOTÉ (FR/USA)

… festival de musiques ’dites’ expérimentales… noise, improvisation, performance, dance, synaesthesiac film & moving image, acoustic research of the highest form, primitive, spazzy rock, post post necro techni, silly performance art, musique savante, musac ignorante, minimale pas assez, maximale bien trop, acoustique, électronique, électroacoustique….

PASSE CABLE 4 Jours - 30/35 euros (sauf performances à L’hôtel Pommeraie)
Tarifs réduits réservés aux demandeurs d’emplois, titulaires du RSA et étudiants
Des PASSES sont disponibles en prévente à Mélomane (nantes), Blindspot (rennes) ou directement par email à cable.nantes@gmail.com


12h à 17h - à l’hotel Pommeraye - Prix libre

2 rue Boileau

I AM SITTING IN A HOTEL ROOM

Présentez-vous à l’accueil de l’hôtel pour vous voir attribuer de manière aléatoire la clé de l’une des chambres investies par un artiste pour 10 à 20min : courtes performances, diffusions, concerts, surprises de chambre pour 1 personne uniquement !
en collaboration avec l’Hôtel Pommeraye et la Maison de la Poésie

ERIC LA CASA
Depuis plus d’une vingtaine d’année, à l’écoute du paysage et de son environnement, Eric La Casa interroge la perception du réel et élargit la question du musical aujourd’hui. Par son approche esthétique de la prise de son, et par ses processus in-situ d’écoute, il crée des formes (d’attention) qui active notre écoute et renouvelle notre relation à l’espace. Il développe des installations sonores, en créant des dispositifs spécifiques / in-situ (Domaine de Kerguehennec, Musée Zadkine, etc.). Il conçoit des pièces musicales, uniquement composées à partir de ses enregistrements de terrain, pour des labels internationaux (plus de vingt CDs, en France, Etats-Unis, Japon, Malaysie, etc.), et pour des productions audio-visuelles et chorégraphiques (avec Noé Soulier, Luke Fowler, Christian Jaccard, ou Ken Jacobs). Il produit des essais radiophoniques, pour France Culture, sur des questions d’écoute ("L’attente", deux documentaires en 2014 et 2015 ou "Habiter" 2015). Enfin, il co-dirige les éditions Swarming dédiées à l’art sonore.
http://ericlacasa.info

SEIJIRO MURAYAMA (JAP)

Percussionniste, Seijiro Murayama travaille en France depuis 1999, après presque 20 ans de parcours musicaux dans le domaine de la musique improvisée. Son travail est focalisé, en partilculier, sur la collaboration entre la musique et d’autres activités artistiques : danse (Catherine Diverrès), video (Olivier Gallon), peintures (François Bidault), photos (Purpose.fr), litterature, philosophie (Jean-Luc Nancy, Ray Brassier), performance (Diego Chamy) etc. Cela ne l’empêche pas d’avoir de nombreux projets purement sonores (avec Jean-Luc Guionnet, Stéphane Rives, Martin Küchen, Eric La Casa, Axel Dörner, Klaus Filip, Seymour Wright, Enrico Malatesta, Paul Abbott, Christian Kesten, Kazushige Kinoshita, Samuel Dunscombe). Pour lui, l’improvisation est son souci artistique majeur même si, en public, il n’exerce pas toujours cette pratique. Son approche est basée sur l’attention à l’espace et au lieu, à l’énergie du public et notamment à la qualité du silence à des niveaux différents (physique, social, onthologique). Il est en train d’approfondir des réflexions notamment sur la question de l’idiomatique et le non-idiomatique - "Idioms and Idiots" (avec Jean-Luc Guionnet, Mattin, Ray Brassier 2009). Il a été le curateur du festival " Personal and Collective" à Ljubljana, en Slovenie (2010-2012).
http://www.seijiromurayama.com/

RADIO MULOT (Fr)
Les rois du flux sonore, du collage sonore sans hiérarchie, de l’enregistrement ’bloc-note’ aux balances de concerts de pop en passant par les scanners d’aéroports, le silence ou le chant des baleines… Mulot c’est la culture du glissement de l’écoute : d’active à passive jusqu’à involontaire…

VINCENT MALASSIS (Fr)
Né en 1979 à Fougères, vit et travaille en Bretagne et Belgique.
Compositeur, artiste sonore et photographe, Vincent Malassis développe un travail à la fois plastique et sociologique où l’expérimentation constitue le socle d’une démarche artistique paradoxalement documentaire.
Questionnant le réel et investissant des réalités sociales, banales ou proches, il s’approprie un territoire à la fois géographique et intime pour témoigner de la vie d’une communauté humaine.
http://www.vincentmalassis.com/

JULIEN QUENTEL (Fr)
En 2008, Julien Quentel propose une heure en moins à une poignée d’artistes réfugiés dans une ancienne ferme de Carquefou. Sans relation aucune, en 2009 il fait chuchoter quelques mots de Robert Filliou à 12 personnes savamment choisies. Il sculpte durant l’hiver 2010 les derniers mystères du monde qu’il garde aujourd’hui précieusement dans une boîte à chaussures. Depuis il accompagne Sisyphe dans son action perpétuelle et reprennent ensemble les quelques vers de Daniel Johnston : « my live is starting over again, over again, my friend… ». Le 28 janvier 2012 il s’aventure au Lieu Unique, et branche entre elles une pomme et une pomme de terre. Plus tard cette même année, il entreprend la construction d’un monument à la mémoire de Mnémosyne, en vain… et, sans rien perdre de cette expérience, il déclare la ruine de cet édifice : totem. Cent ans après Kasimir Malevitch et sa victoire sur le soleil, en 2013 Julien Quentel invente la nuit.

LUC KERLEO

Mon action de sculpteur se fait en immersion dans le volume dans lequel j’agis. C’est ainsi que je travaille beaucoup avec des matériaux tels que le présent en perpétuelle fuite, le temps, le son, la conscience, divers phénomènes énergétiques, vibratoires et instables.
http://luc.kerleo.free.fr

ANTOINE LEDROIT & AURÉLIE PERCEVAULT (FR)
Aurélie Percevault est la moitié de Sillages, le 1/6 de Zero pixel, et une partie de Mire, asso nantaise dédiée au cinéma expérimental. A les bras musclés suite au transport répété de projecteurs 16mm, les yeux aiguisés par le visionnage intensif de films qui clignotent et un penchant pour les questions métaphysiques.
Antoine Ledroit réside à Clisson (France) où il est membre du laboratoire de développement argentique de l’association Mire. En lien avec ses métiers de projectionniste et régisseur films, il travaille principalement sur la matérialité du film, que ce soit en prise de vue super8 et 16mm ou en found-footage 35mm. Cultivant l’esprit collectif dans le cinéma, il collabore à différents projets en duo ou sextet Sillages, Sans-titre (24xH2o) et Zero Pixel.
Sillages sur Vimeo : vimeo.com/user8967881
Antoine Ledroit sur Vimeo : vimeo.com/antoineledroit
Diffusions pour état second, surprises radio pirate, solo percussioniste installation…

12h à 17h - Espace Cosmopolis - Entrée libre

18 rue Scribe - passage Graslin
’TEMPLE OF DIN’ Installation de Lucas Abela

19h - au Lieu Unique - 12/22 euros

quai Ferdinand-Favre
(billeterie LU)
en collaboration avec le lieu unique
Concert inclus dans le Passe Cable#, sinon, billets disponibles le soir même ou en prévente à la billeterie du lieu unique.

MIKE MAJKOWSKI (AUS)


Mike Majkowski (1983) est un contrebassiste australien basé à Berlin depuis 2011. Il déploie son jeu sur un large spectre allant de la musique improvisée à la pure composition, au sein notamment du Trio Hailu Mergia (Hailu Mergia/Tony Buck) ou au coté des musiciens Johnny Chang , Chris Abrahams ou Jim Denley.
Majkowski marque un intérêt appuyé dans le développement, l’approfondissement et l’affinement des possibilités techniques de la contrebasse. Depuis 2008, il n’a cessé de développer son oeuvre pour contrebasse solo.
Son travail se concentre principalement sur les structures répétitives et leurs mutations, les relations entre l’immobilité et la pulsation, ainsi que les qualités spectrales de résonance de la contrebasse. Il a produit cinq albums solos à ce jour.
"Formidables compositions obsessionnelles pour contrebasse solo par Majkowski … nous sommes toujours à l’écoute de la musique en train de naitre au lieu d’être distrait par le producteur… Merveilleux , inédit et extrêmement précis." - Brian Olewnick, Just Outside
https://sites.google.com/site/mikemajkowski/https://sites.google.com/site/mikem…

GESUALDO MADRIGAUX pour 5 GUITARES - NOËL AKCHOTÉ (FR/USA)

avec Noël Akchoté, Mary Halvorson, Adam Levy, Julien Desprez & Doug Wamble

Accompagné sur scène par quatre guitaristes exceptionnels, Noël Akchoté livre une relecture des sublimes Madrigaux de Gesualdo.
Un exercice de style qui force le respect tant la technique requise pour faire traduire par des guitaristes l’émotion des cinq voix de la partition originelle est impressionnante.
Noël Akchoté est un des derniers hors-la-loi de la musique. Il a détroussé le jazz (au côté de Chet Baker ou Henri Texier), mis le feu à la musique improvisée (avec Fred Frith ou Lol Coxhill), poussé la pop dans ses retranchements (avec Katerine ou en reprenant Kylie Minogue) et laissé pour morte l’industrie du disque en sortant 29 albums en téléchargement en 2014.
Rien d’étonnant donc à ce qu’il s’attaque au plus sulfureux des compositeurs du XVIe siècle : Carlo Gesualdo, dont la musique témoigne d’une mélancolie courtoise qui fait de son œuvre un terrain de jeu sans limites.
Du livre V des Madrigaux, composé pour cinq voix, Noël Akchoté propose une relecture par un groupe de guitaristes exceptionnels. Accompagné de Mary Halvorson, Doug Wamble (qui a joué avec John Zorn), Adam Levy (Sex Mob) et Julien Desprez (collectif Coax), Noël Akchoté offre aux Nantais un chef-d’œuvre de la musique ancienne remis au goût du jour.

| |  RSS 2.0 |